Lamphorebio Confectionde soins & cosmétiques BIO

  


LA PAGE D'HISTOIRE
clic dessous

 
 

Les druides furent les premiers herboristes !druides

Homme de connaissance, et illustre personnage du monde celtique, le druide représente l'intermédiaire entre le divin et la terre. Il a une fonction religieuse auprès de son peuple et préside de nombreuses cérémonies. Son rôle s'étendait également à la divination car il savait lire dans les étoiles ou comprenait le langage des fleurs et des animaux : il était consulté avant un mariage, pour établir une stratégie guerrière, avant tout grand projet d'envergure économique. Il possède une excellente connaissance du monde naturel, des éléments, des herbes médicinales et êtres peuplants la forêt. Il prépare onguents et potions soigantes à base de plantes, d'herbes cultivées ou recoltées en forêt. Le savoir druidique, transmis oralement, est de nos jours bien souvent perdu.

Les druides et enchanteurs étaient très souvent de grands initiés au mystère de la Nature, de la Vie et des plans invisibles.




En Egypte Ancienne, les médecins appartenaient à la caste des prêtres. La médecine était étroitement liée à des pratiques magiques et superstitions. la formations de tels médecins reposait sur des matières d'ordre générale et une discipline assez stricte. Quelques papyrus
relatent des formules permettant de soigner les malaides les plus courantes.



En Chine, la médecine est étroitement liée aux 5 éléments et à l'herboristerie chinoise. La connaissance des plantes s'est formée durant des millliers d'années d'expériences.



La Grèce et la Rome antiques possédaients de célèbres médecins qui utilisaient couramment les plantes. Un lien était établit entre la forme et la couleur du végétal et la maladie à traiter.

Le monde arabe a conservé les savoir de l'antiquité et des sages notemment Galien et Hippocrate. Leur contact avec les traditions chinoises et hindous leur ont permis d'accroitre leur connaissance de la médecine. Le monde arabe a permis une diffusion mondiale des connaissances phytothérapique et médicale.



Les plantes médicinales furent conservé essentiellement par le clergé, et ce dès le début du Moyen-Age, car il était considéré comme le noyau culturel et intellectuel. C'est à partir d'écrit et de savoir greco-romains que les moines ont tiré leur connaissance. Ils cultivaient les plantes dans les jardins, avaient mis au point tout une méthode de conservation du végétal et confectionnaient des remèdes avec.

Les sorcières au Moyen-Age étaient des individus aux fortes connaissances sur les secrets de la nature et des plantes. Elles confectionnaient des onguents et potions médicinales ainsi que des filtres d'amour.







Voici quelques plantes qui étaient couramment utilisées depuis l'Antiquité
 :



Fleurs utilisations

Achillée très apprécié au moyen-age et utilisée dès la rome antique pour cicatriser les blessures des soldats

Aconit plante des sorcières depuis des temps imémoriaux- servait d'appat ou de poison de flêches- drogue pour exécuter les condamnés

Ail renforce l'immunité, contre les morsures de serpents, aide à la momification en égypte ancienne

Aloès en égypte antique elle donnait beauté, éternité et accompagnait le pharaon dans son voyage pour l'autre monde

Aneth connue depuis l'éguypte antique, elle tomba dans l'oubli pour refaire surface vers la fin du moyen-age, action sur le système nerveux, les spasmes et
troubles abdominaux

Angélique au moyen-age esxtrèmement cultivée car avait la faculté de protéger contre la peste- contre les poisons et venins

Armoise
depuis l'antiquité pour les problèmes féminins- les druides en faisaient des offres pour les dieux

Bardane au moyen-age considéré comme la plante qui purifie le sang et le foie- contre la lèpre et les galles

Benoite plante considérée comme sacrée au moyen-age- préventif des calamités religieuses- nettoyer les plaies

Cerfeuil apparu en france vers l'époque des croisades- action sur le sang et la digestion

Chélidoine dès l'antiquité elle était supposée avoir de nombreuses vertues : rendre la vue aux aveugles, préserver la jeunesse, guérir de la peste

Ciguë plante en Grèce antique utilisée pour les condamnés politiques- en usage externe au moyen-age en analgésique des coups

Consoude depuis le moyen-age, consolider les plaies dues au flêches

Epurge très connue au moyen-age en tant que purgatif violent

Fenouil au moyen-age en suspendre un bouquet au-dessus des portes permettait d'éloigner les mauvais esprits.

Gingembre depuis la grèce antique, il etait connu pour ses propriétés stimulantes

Gui utilisé par les druides qui guérit tout- considéré comme un dieu

Lavande déjà très prisée dans l'Antiquité pour ses nombreuses propriétés apaisante

Mandragore plante des sorcières ou du diable au moyen-age assez dangereuse pour ses propriétés anesthésiante ou porter en talisman pour apporter succès et réussite

Menthe en magie, il suffisait de s'incliner 3 matins de suite devant un pied de menthe pour être guéri des fièvres persistantes

Millepertuis autrefois utilisé pour chasser les mauvais esprits

Pavot depuis l'égypte antique, elle est connue pour ses propriété analgésique

Persil appelé au moyen-age aussi "herbe du malin", on craignait de la semer car elle apportait le malheur- cueillir du persil tout en pensant à son ennemi était senser le faire mourir dans l'année

Rue très connue au moyen-age et dans la rome antique, elle était utilisé pour ses propriétés anti-aphrodisiaque et abortive

Sorbier les celtes l'utilisaient pour protéger des énergies négatives

Verveine plante magique purificatrice et divinatrice depuis l'époque druidique





























 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site